Options des pages (skip): A+



Imprimer la page

Nouvelles et médias

David R. Colman: 1949 - 2011

6 jun 2011

David R. Colman, Ph. D.

1949-2011

Directeur de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal (le Neuro) de l’Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill

Professeur titulaire de la chaire Wilder Penfield en neurosciences à l’Université McGill

Titulaire d'une chaire de recherche du Canada, niveau 1

Décédé subitement le 1er juin 2011. Il était le mari bien-aimé d’Elizabeth, le père adoré de Monica et Miranda, le frère de Carol Colman (Michael Gerber) et l’oncle de Joshua Gerber.

Homme passionné aux talents multiples, David Colman s’enthousiasmait pour sa famille, la science, l’art, la cuisine, les plantes patrimoniales, les films anciens et bien d’autres choses. Son essai mensuel dans le bulletin du Neuro portait aussi bien sur les chauves-souris à sa résidence d’été dans le Maine, le déversement de pétrole dans le golfe, la nécessité d’accroître le financement de la recherche biomédicale, ou la neuroingénierie si riche de promesses. Son intelligence, son esprit d'initiative et son merveilleux sens de l’humour nous manqueront.

Natif de New York, Dave a fréquenté la prestigieuse Bronx High School of Science. Il avait obtenu un B.Sc. de la New York University (NYU) en 1970, et un doctorat en neurosciences de la State University of New York en 1977. Il a assumé des postes d'enseignement à l’École de médecine de la NYU et au Columbia College of Physicians and Surgeons, où plusieurs bourses et récompenses prestigieuses lui ont été décernées, parmi lesquelles la Irma T. Hirschl Career Development Award, la Harold and Golden Lamport Award, la Basmajian Award for Teaching and Research, ainsi que la Jacob K. Javits Neuroscience Award du National Institute of Neurological Diseases and Stroke.  En 1993, devenait le professeur titulaire de la chaire Annenberg en biologie moléculaire et en neurosciences, vice-directeur de la recherche au département de neurologie, et directeur scientifique du Centre Corinne Goldsmith Dickinson sur la sclérose en plaques de la Mount Sinai School of Medicine de New York.

En septembre 2002, Dave déménageait avec sa famille à Montréal pour assurer la direction du Neuro, une des cinq institutions soutenues financièrement par les fiducies Killam.

Il souscrivait entièrement à la vision initiale de Wilder Penfield de réunir la recherche et la clinique dans un même centre. Ardent défenseur du Neuro et de ceux et celles qui y travaillent, il savait attirer les gens, les captiver et leur laisser entrevoir le potentiel de nouvelles neurosciences.

Dave était un visionnaire. Sous sa direction, le Neuro a lancé une campagne de capitalisation de 40 millions de dollars et a été désigné parmi les premiers Centres nationaux d’excellence en commercialisation et en recherche du Canada. Il abordait la science, animé d’une intime conviction vis-à-vis de la recherche pure suscitée par la curiosité et de la nécessité d’envisager un problème de tous les angles. Cette conviction a donné lieu au Programme de neuroingénierie multidisciplinaire à McGill et aux programmes innovateurs en soins neuropalliatifs, ainsi qu’à l’importante expansion en imagerie cérébrale au Neuro. Dave était un mentor pour d’innombrables personnes. Il a veillé à l’épanouissement de jeunes étudiants, les encourageant à être curieux de l’univers autour d’eux. Il plaidait en faveur du Programme intégré en neurosciences et était à la barre d’un projet en collaboration avec l’Office national du film du Canada visant la réalisation d’un film IMAX en 3D de nature éducative sur les neurosciences à l’intention des préadolescents.

Scientifique de renommée internationale, il s’intéressait aux problèmes liés à la myélinisation, aux lésions de la moelle épinière et au développement et à la régénération de cellules nerveuses. Son laboratoire a fait des contributions majeures à notre compréhension de la façon dont les nerfs sont protégés par la gaine de myéline dans le cerveau et le système nerveux périphérique, et de la communication entre les cellules nerveuses au niveau des synapses. Il siégeait au comité de rédaction de Neuron et de Molecular and Cellular Neuroscience, ainsi qu’au Comité consultatif médical de la Fondation Gairdner. Il a signé plus de 110 articles dans de réputées revues scientifiques, notamment Science, Nature et Cell and Neuron.

L’œuvre de Dave en tant que leader visionnaire et personne extraordinaire est impérissable. Tous ceux et celles qui ont eu le privilège de le connaître et de jouir de son influence indéniable ne l’oublieront jamais.

Un service funèbre privé sera célébré à New York. Un hommage commémoratif sera tenu à une date ultérieure à Montréal. Les renseignements seront communiqués prochainement. Au lieu de témoigner votre sympathie par des fleurs, vous êtes invités à contribuer au Fonds commémoratif David Colman, Institut neurologique de Montréal, 3801, rue University, Montréal, Québec, Canada, H3A 2B4. 514-398-8825.




Générée dynamiquement:22 déc. 2014 à 22h39