Options des pages (skip): A+ English



Imprimer la page

Nouvelles et médias

Février est le Mois du cœur

4 fév 2009

Avec février, le Mois du cœur, la Saint-Valentin approche à grands pas, et il est important de se rappeler que ce qui est bon pour son cœur l’est aussi pour son cerveau.

Le cœur fait circuler environ 20 % du sang directement au cerveau. L’organe le plus complexe du corps et un des plus actifs, le cerveau compte plus de 100 milliards de cellules nerveuses. Elles ont besoin de l’oxygène et des éléments nutritifs essentiels que transporte le sang. L'affaiblissement du cœur ou une mauvaise irrigation et l'obstruction des vaisseaux sanguins du cerveau peuvent nuire à l’apport sanguin au cerveau et entraîner un certain nombre d’affections aux effets débilitants ou de troubles neurologiques, comme la déficience cognitive légère, la démence vasculaire, l’accident vasculaire cérébral ou la maladie d’Alzheimer.

Voici cinq conseils pour prendre la santé de son cerveau à cœur :

Source : www.alz.org 

Adoptez un « régime alimentaire » à long terme et sain pour le cœur plutôt qu’un régime à court terme et mangez avec modération. Une étude à long terme de 1 500 adultes a démontré que les personnes d’âge moyen qui sont obèses sont deux fois plus susceptibles de souffrir de démence plus tard. Les personnes ayant un taux de cholestérol élevé et de l’hypertension sont six fois plus susceptibles de souffrir de démence.

Réduisez l’ingestion de matières grasses et de cholestérol. Des études ont révélé qu’une grande ingestion d’acides gras saturés et de cholestérol obstrue les artères et est associée à un risque plus élevé de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Utilisez des matières grasses mono-insaturées et polyinsaturées, comme de l’huile d’olive, par exemple. Faire cuire ou griller les aliments plutôt que de les frire.

Faites de l’exercice. Marcher ou pratiquer un autre exercice avec modération pendant 30 minutes par jour active la circulation et fait pomper le cœur.

Ne fumez pas. Fumer nuit au flux sanguin et à l’oxygène au cerveau et constitue un facteur de risque majeur associé aux maladies cardiaques et à l’accident vasculaire cérébral.

Surveillez vos taux. Contrôler son poids, sa pression artérielle, son taux de cholestérol et son taux de glycémie aide à réduire les risques de maladie du cœur et d’accident vasculaire cérébral.

Des chercheurs et des médecins de l’Institut neurologique de Montréal (INM) collaborent en matière de recherche et de traitement clinique de pointe dans le domaine de débit sanguin cérébral.

Les travaux de la Pre Édith Hamel, neuroscientifique, visent à comprendre comment les cellules nerveuses contrôlent le débit sanguin régional dans le cerveau et comment des états pathologiques comme la maladie d’Alzheimer modifient cette relation. En élucidant les mécanismes en cause, ses travaux pourraient contribuer à la mise au point de nouveaux médicaments qui préserveraient un apport sanguin normal au cerveau.

À l'INM, le programme de recherche sur les maladies cérébrovasculaires compte aussi des cliniciens-chercheurs dont les travaux visent à améliorer le traitement de patients. Les neurochirurgiens David Sinclair et Denis Sirhan dirigent le Service cérébrovasculaire à l'Institut; la Dre Donatella Tampieri, directrice du service de la neuroradiologie, possède une expertise particulière dans le traitement d'anévrismes au cerveau et d'accidents vasculaires cérébraux; et le Dr Michel Aubé, neurologue réputé au Canada dans le traitement des céphalées et migraines. 

L’INM :

Octobre 2009 marque le 75e anniversaire de l’INM. L’INM est un institut de recherche et d'enseignement de l’Université McGill, qui se consacre à l'étude du système nerveux et des maladies neurologiques. Fondé en 1934 par l'éminent Dr Wilder Penfield, l'INM est l'un des plus grands instituts du genre au monde. Ses chercheurs sont des chefs de file mondiaux en neurosciences cellulaires et moléculaires, en imagerie cérébrale, en neurosciences cognitives, ainsi que dans l'étude et le traitement de l'épilepsie, de la sclérose en plaques et des troubles neuromusculaires. L'INM et son partenaire clinique, l'Hôpital neurologique de Montréal (HNM), rattaché au Centre universitaire de santé McGill, continuent d'intégrer recherche, soins aux patients et formation. Reconnu comme un des premiers centres de neurosciences au monde, l’INM s’efforce d’appuyer par des investissements les professeurs, le personnel et les étudiants qui mènent de remarquables recherches, prodiguent des soins de pointe avec compassion et préparent la prochaine vague de percées médicales. Par leur grand talent et leur détermination, ces chercheurs sont l'âme de la recherche, la clé du progrès des soins médicaux. Un nouveau bâtiment, prolongement de l'aile nord, est en construction; il abritera des installations ultramodernes d'imagerie cérébrale. Une fois la construction achevée et les équipements installés, les scientifiques engagés dans la recherche en imagerie cérébrale à l'INM y formeront un groupe sans équivalent dans le monde.

 

 

Renseignements :

  • Anita Kar, Institut neurologique de Montreal - Tél.: (514) 398-3376

Voir aussi :




Générée dynamiquement:17 avr. 2014 à 20h13