Options des pages (skip): A+



Imprimer la page

Anciens boursiers

Message de Bill Feindel

Chers collègues,

C’est avec plaisir que je rappelle le rôle essentiel des boursiers en clinique et en recherche qui ont de tout temps constitué l’âme du Neuro. En effet, votre histoire précède la fondation de l’INM et remonte à l’époque où les Drs Wilder Penfield, William Cone et Colin Russel formaient le département de neurologie et de neurochirurgie à l’Hôpital Royal Victoria. Et elle se poursuit aujourd’hui avec la venue de nouvelles recrues et par la marque que chacun de vous imprime dans les programmes de médecine clinique et de recherche aux quatre coins du monde.

C’est en 1929 que le Dr Penfield a accueilli les deux premiers boursiers, Ottiwell Jones, un étudiant en neurochirurgie formé par Howard Naffziger de San Francisco, et Dorothy Russell, une boursière de la Fondation Rockefeller originaire de Londres, Angleterre, qui allait devenir une sommité mondiale en pathologie des tumeurs au cerveau. Les deux boursiers ont étudié avec les Drs Penfield et Cone les techniques de coloration métallique pour montrer les cellules gliales du cerveau.

En 1933, de nouveaux venus allaient conférer à l’INM le cachet international qui a toujours caractérisé le groupe de boursiers qui y travaillent. Arne Torkildsen de la Norvège et Jerzy Chorobski de la Pologne seront rejoints par Joseph Evans, l’étudiant de Harvard, qui s’est intéressé de concert avec le Dr Penfield aux problèmes liés au lobe frontal et qui dirigera plus tard le département de neurochirurgie à l’Université de Cincinnati puis à l’Université de Chicago.

Depuis sa fondation en 1934, l’Institut a formé quelque 1300 boursiers. Vos collègues se sont dispersés dans maintes parties du monde pour y propager l’évangile des techniques et de la formation de l’INM, et y ont souvent établi pour la première fois des unités de neurochirurgie dans leur pays d’origine, comme les docteurs Zhao en Chine, Chandy en Inde, Santha en Hongrie et Shih à Taiwan. Nombre de nos boursiers ont poursuivi leur carrière au Canada et aux États-Unis où ils ont dirigé des centres universitaires de neurologie et de neurochirurgie et ont mis en application leur formation particulière en chirurgie de l’épilepsie pour la première fois à l’intention de patients de leur région. Par exemple, en 1953, une relation remarquable a été établie entre l’INM et l’Institut neurologique des National Institutes of Health de Bethesda, où une douzaine de diplômés de l’INM ont formé le noyau initial de ce prestigieux institut américain qui est devenu le centre mondial de pointe en formation et en recherche dans les domaines de la neurologie, de la neurochirurgie et des neurosciences.

Le Neuro a bien sûr changé depuis l’époque du Dr Penfield. Il s’est agrandi du Pavillon Penfield (1978), du Pavillon Webster avec le Centre d’imagerie cérébrale McConnell (1984), du Centre de médecine moléculaire Molson (1998) et du Centre de recherche sur les tumeurs cérébrales (2002). La prochaine expansion, l’aile nord du Neuro, fournira des locaux pour l’imagerie cérébrale et la recherche clinique, des unités pour les consultations externes et d’autres installations ultramodernes.

Acceptez les salutations amicales de vos collègues et amis de l’INM, et tout spécialement celles de ma femme, Faith, et de moi.

Cordialement,
Bill Feindel




Dernière mise à jour: 12 mai. 2012 à 13h17